06.83.89.73.98 -Du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h -[email protected]

WordPress 5.0, Faites la transition en toute sérénité!

Ca y’est! Après plusieurs bêtas depuis le 24 octobre, trois Release Candidates (RC) et de multiples reports (Il en faut du temps pour faire tester et améliorer son outil phare et on le comprend!), Automattic nous met à disposition sa version 5.0 de WordPress.

La première question que l’on pourrait se poser, nous heureux propriétaire d’un ou plusieurs sites WordPress, c’est: Dois-je faire la mise à jour? La réponse est … Oui!
Parce qu’on n’a pas le choix! Pas convaincu? Bon ok. Il faut la faire pour des milliers de raisons, en voici quelques-unes:

  • Pour la sécurité! (Ne plus faire les mises à jour signifie tout simplement qu’on s’expose aux failles qui pourraient être révélées dans le futur et exploitées par des petits malins!),
  • Pour bénéficier entièrement des anciens/nouveaux plugins et thèmes qui seront de plus en plus tournés vers WordPress 5,
  • Pour faire joujou avec Gutenberg, le génialissime (…Ok il y a débat sur le sujet) constructeur de page imposé (ou presque) par WordPress.

Au moins pour les deux première raisons, on se doit donc de se préparer à cette mise à jour. Oui se préparer, car à moins de vouloir jouer à la roulette russe (c’est une image hein ^^), on va prendre toutes les précautions d’usages pour que tout se passe bien!

1. La première étape que tout bon informaticien (comment ça j’utilise des termes ringards?)  vous recommandera c’est de…faire une sauvegarde!!! Car oui, on est jamais à l’abri d’une erreur de manipulation ou d’un bug inattendu comme dirait Bill! Pour cela, il existe plusieurs méthodes (avec des plugins, en passant par le serveur…), mais ce que je vous recommande pour ce genre d’opération sensible, c’est de le faire « à la main ». Je me cite moi-même dans mon précédent article:

Pour cela, se connecter avec FileZilla (ou un autre client FTP) à votre serveur (Votre hébergeur vous a donné les accès par mail) et télécharger les fichiers (Vous avez un aperçu des dossiers et fichiers à récupérer dans la capture suivante).

De même, se connecter au lien phpMyAdmin fourni par votre hébergeur et exporter la base de données (Onglet « Export », garder les options par défaut et cliquer sur « Go »).

Il nous reste à mettre au chaud tous ces fichiers (FTP + sql) dans un fichier ZIP, ce dernier copié méticuleusement sur un disque dur externe et sur un cloud (On est jamais trop prudent!).

2. Travailler sur un environnement de développement (ou Preprod)
Certains diront que cette étape n’est pas totalement indispensable. Mais avoir un site en production cassé parce qu’on est en train de tester une mise à jour n’est pas très professionnel. Donc c’est à vous de voir, je vous recommande tout de même fortement de suivre mon précédent tuto pour préparer un environnement de développement si vous en avez pas déjà un:

Préparer un environnement de développement

Maintenant on peut faire les mises à jours et constater les dégâts… ou pas. Car oui, il va falloir mettre à jour WordPress, mais pas uniquement. La grande déception pourrait se produire lorsqu’on va se rendre compte que certains thèmes ou plugins ne sont pas compatible avec WordPress 5!

3. Passer à WordPress 5.0, tester le thème et les plugins

Si vous avez un thème premium, logiquement vous devriez recevoir par mail des notifications lors de mises à jour de celui-ci. Donc si vous en avez reçu un récemment, c’est plutôt bon signe. Sinon, il reste à croiser les doigts!

Il est temps de franchir le cap et d’appuyer sur le bouton bleu! Une fois la mise à jour terminée, il est temps de faire le tour de votre site. Commencez par afficher le site visible par les visiteurs, puis naviguez dans votre administration, modifiez un article et une page avec le nouvel éditeur proposé.

Si vous avez des erreurs lors de l’édition de pages ou d’articles avec Gutenberg. Il y a peut-être encore de l’espoir! Rendez-vous dans le menu « Extensions » puis cliquer sur « Ajouter » et rechercher le plugin « Classic Editor ». Activez le et refaites un essai dans une page ou un article. Normalement vous devriez retrouver l’ancien éditeur de WordPress. Si tout re-fonctionne normalement sans erreur, il y a de grandes chances que votre thème ne soit effectivement pas préparé à WordPress 5. Ce qui veut dire que tout va bien pour le moment, mais c’est un état fragile et non viable sur le moyen-long termes. Mon conseil, vérifier bien qu’il n’y a pas de mises à jour pour votre thème, et commencez à envisager de changer celui-ci! Il est de toute façon conseillé de le changer au moins une fois tous les deux ans (pour suivre les nouvelles tendances, garder un dynamisme, attirer de nouveaux visiteurs…), donc c’est l’occasion pour franchir le cap.

Si vous avez une page blanche, alors vous avez certainement un soucis avec un plugin ou votre thème.

Dans le cas où vous pouvez toujours vous connecter à l’administration du site:

  • Il faut dans un premier temps essayer de changer de thème. Si le site s’affiche de nouveau après cela, c’est que le thème n’est pas compatible avec WordPress 5. Il faut contacter l’auteur du thème mais je vous conseille d’envisager tout de suite de changer celui-ci, car refaire un site avec un nouveau thème prend du temps.
  • Si le site ne s’affiche toujours pas après le changement de thème, alors cela vient très certainement d’un plugin. Réactiver votre thème d’origine, désactiver un par un les plugins et vérifier si le site s’affiche suite à chacune de ces désactivations. Si c’est effectivement le cas, alors le dernier plugin désactivé est en cause. S’il ne propose pas de mises à jour, il faut trouver un plugin similaire pour le remplacer.

Dans le cas où vous ne pouvez plus vous connecter à l’administration du site:

  • Commencez par vous connectez à votre serveur FTP avec FileZilla, ouvrir le dossier « wp-content » et renommer le dossier « plugins » en « plugins-bak » (ou un autre nom de votre choix, ça n’a pas d’importance). Ensuite, essayez à nouveau d’aller sur votre site internet. Si du contenu apparaît (même mal structuré), c’est qu’effectivement, un plugin fait planter votre site.

Il va falloir ré-activer les plugins un par un pour déterminer lequel n’est pas compatible avec la dernière version de WordPress. Pas d’inquiétude, ça devrait aller assez vite! Commencer par créer un nouveau dossier « plugins » dans le dossier « wp-content » (Je rappelle qu’on a renommé « plugins » en « plugins-bak », donc on re-créé le dossier manquant en somme). Rendez-vous dans le dossier « plugins-bak » et faites glisser le premier dossier qui s’y trouve vers le dossier « plugins » dans le fenêtre au dessus:

Par exemple ici, je glisse le dossier « a3-lazy-load » qui se trouve actuellement dans le dossier « plugins-bak » vers le dossier « plugins » un peu plus haut.

Une fois le premier dossier transféré, vérifiez que votre site s’affiche toujours, même si tout n’est pas parfaitement en place. Répétez cette manipulation jusqu’à revenir à la page blanche. A ce moment là, le dernier dossier/plugin transféré est donc bien responsable du bug. Il va falloir le remplacer s’il ne propose pas de mise à jour corrective rapidement. Je peux aussi dans certains cas vous proposer de corriger le problème de façon plus technique, me contacter pour cela. En attendant, le remettre dans le dossier « plugins-bak ». N’oubliez pas de transférer les autres dossiers restants dans « plugins »!

  • Le cas des plugins est normalement réglé, si vous avez encore une page blanche, alors le thème est certainement en cause. On va utiliser le même stratagème pour débloquer la situation en agissant sur les nom de certains dossiers. Ouvrez le dossier « wp-content » puis « themes ».  Ensuite il va falloir intervertir le dossier de votre thème avec celui d’un autre, de préférence un thème par défaut de WordPress, ceux dont le nom commence par « twenty ». Renommer donc le dossier de votre thème en prenant soin de noter son nom d’origine. Par exemple mon thème s’appelle « oceanwp », je le renomme en « oceanwp-bak ». Renommer ensuite un thème par défaut de WordPress avec le nom d’origine de votre thème. Dans mon exemple, je vais renommer « twentyseventeen » en « oceanwp ». Maintenant, votre site est de nouveau accessible. Connectez vous en premier lieu à l’administration, allez dans le menu « Apparence » puis « Thèmes » et activer un autre thème par défaut de WordPress pour remettre les choses totalement en ordre. Maintenant, il va falloir comme dis précédemment contacter l’auteur de votre thème et envisager rapidement d’en changer si vous n’obtenez pas une réponse rapidement

Voila, pour certains ce passage à la version 5.0 de WordPress se fera comme une lettre à la poste, pour d’autres, ça sera plus compliqué. Avec le tuto que je viens de vous proposer et en ayant bien pris soin, comme je vous le conseille, d’installer un environnement de développement, tout se passera bien au final!

N’hésitez pas à me contacter si vous êtes dans une situation particulièrement délicate avec WordPress, à commenter et à partager cette article!

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu