06.83.89.73.98 -Du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h -[email protected]

Transférer son site WordPress

Alors tout d’abord dans quelle situation a t’on besoin de transférer son site internet?

Il y en a 2 principalement:

  • Lorsqu’on veut copier en local ou sur un serveur de développement notre site pour tester des plugins ou des mises à jour (WordPress, thèmes ou plugins). Ainsi on peut vérifier sereinement que tout fonctionne normalement ou ajouter des nouvelles fonctionnalités sans le risque de démolir ses pages web.
  • Lorsqu’on change le nom de domaine de son site internet ou lorsqu’on re-bascule notre site en développement vers la production

Maintenant que l’on sait pourquoi on a besoin de faire des transferts de notre site WordPress, voyons comment faire cela sans stress!

Voici les étapes que je vais ensuite détailler:

  1. Faire une sauvegarde,
  2. Copier les fichiers provenant du serveur FTP vers le nouvel emplacement,
  3. Importer la base de données,
  4. Supprimer le fichier .htaccess et mettre à jour le fichier wp-config.php,
  5. Installer Search Replace DB,
  6. Se connecter à l’admin et régénérer les permaliens.

Simple, non? Voyons tout cela en détails:

1. Faire une sauvegarde

Première règle d’or, faire une sauvegarde intégrale de son site internet (Fichiers sur le serveur FTP + Exportation de la base de données):

Pour cela, se connecter avec FileZilla (ou un autre client FTP) à votre serveur (Votre hébergeur vous a donné les accès par mail) et télécharger les fichiers (Vous avez un aperçu des dossiers et fichiers à récupérer dans la capture suivante).

De même, se connecter au lien phpMyAdmin fourni par votre hébergeur et exporter la base de données (Onglet « Export », garder les options par défaut et cliquer sur « Go »).

Il nous reste à mettre au chaud tous ces fichiers (FTP + sql) dans un fichier ZIP, ce dernier copié méticuleusement sur un disque dur externe et sur un cloud (On est jamais trop prudent!).

2. Copier les fichiers provenant du serveur FTP vers le nouvel emplacement

Normalement vous avez déjà ces fichiers quelques part sur votre ordinateur puisqu’on vient de faire une sauvegarde du site internet. Donc vous avez un dossier contenant ce genre de fichiers:

Si vous voulez travailler en local, copier ces fichiers dans le dossier attendu.

Par exemple, pour WAMP, ouvrir le répertoire C:\wamp64\www , créer un nouveau dossier et copier à l’intérieur de celui-ci les fichiers évoqués précédemment.
Sur un serveur de développement, il faudra s’y connecter avec un client FTP (tel que FileZilla), créer un dossier et y coller les fichiers.

3. Importer la base de données

Lors de la sauvegarde, on a également récupéré le contenu de la base de données. On a donc en notre possession un fichier avec l’extension .sql qui nous permet de récupérer les articles, les pages, les réglages…etc fait dans notre site sous WordPress.

Il faut donc créer une nouvelle base de données en local ou sur notre serveur de développement. Se connecter donc à phpMyAdmin, créer une nouvelle base de données (noter bien le nom de celle-ci et choisir le format « utf8_general_ci »)

 

Ensuite, cliquer sur l’onglet « Importer » ou « Import » puis sur « Choisir un fichier » et sélectionner votre fichier avec l’extension .sql

Les réglages par défaut dans cette page fonctionne généralement dans 99% des cas, cliquer donc pour finir sur « Go » pour lancer l’importation des données.

Si jamais l’importation échoue à cause d’un fichier trop lourd, relancer l’exportation de votre base de données depuis le serveur de production mais en choisissant une compression:

4. Supprimer le fichier .htaccess et mettre à jour le fichier wp-config.php

Le fichier .htaccess contient des redirections pour le serveur d’origine et nous empêchera de naviguer sur notre site copié si on ne le met pas à jour. Et comme il pourra être régénéré automatiquement depuis l’administration de WordPress, on peut le supprimer sans crainte!

Éditez ensuite le fichier wp-config.php pour mettre à jour les données vers la base de données. Cette étape est cruciale pour éviter de modifier les données du serveur de production. On va ici indiquer les accès pour notre base de données créée en local ou sur notre serveur de développement. En local, on aura donc quelque chose comme ceci:

C’est donc dans ce fichier que vous avez besoin du nom de la base de donnée que nous avons créée précédemment (Et que je vous avez conseillé de noter ^^ )

5. Installer Search Replace DB

Nous avons importé notre base de données et nous avons « connecté » notre WordPress à cette base de données, très bien, mais la base de données contient encore des enregistrements avec le nom de domaine de production. Par exemple, je vais retrouver comme page d’accueil « https://www.crealion.net » alors que je travaille maintenant en local, donc ma page d’accueil devrait plutôt être accessible via cette adresse: « http://localhost/crealion/ ». Pour effectuer ce changement, on va utiliser un outil accessible à cette adresse: https://github.com/interconnectit/Search-Replace-DB

Cliquer sur le lien en vert « Clone or Download » puis sur « Donwload ZIP ». Décompresser l’archive pour la coller dans le dossier de votre nouveau WordPress, afin d’obtenir ceci:

Se rendre ensuite dans ce dossier avec l’aide de votre navigateur internet, dans mon exemple cela donne l’adresse suivante: http://localhost/crealion/Search-Replace-DB-master/

On remplit ensuite l’écran affiché pour indiquer l’ancienne URL et la nouvelle URL de notre site internet:

Dans la première ligne on a donc indiqué en premier l’ancienne adresse de son site internet, ensuite la nouvelle adresse. Dans la seconde ligne, on retrouve les informations que nous avons mises à jour dans le fichier wp-config.php, à savoir l’accès à notre nouvelle base de données.

Enfin, on peut cliquer sur le bouton « dry run » pour simuler la mise à jour de la base de données. Si tout est ok, on peut lancer le traitement définitif en cliquant sur « live run », on obtient alors un compte rendu de ce style:

Tout s’est bien passé, il nous reste plus qu’à supprimer le dossier « Search-Replace-DB-master ».

6. Se connecter à l’admin et régénérer les permaliens

Il nous reste la dernière étape pour finaliser le transfert: Se connecter à l’administration pour régénérer le fichier htaccess supprimé précédemment et faire en sorte que WordPress prenne totalement en compte la nouvelle adresse. Pour cela, se rendre à l’adresse de l’administration, dans notre exemple « http://localhost/crealion/wp-admin ». Si l’adresse est inaccessible, vérifier que le fichier .htaccess est bien supprimé, sinon il s’agit sûrement d’un plugin. Pour ma part, j’ai dû désactiver le plugin « WPS Hide Login » (Pour désactiver un plugin, renommer simplement le dossier du plugin situé dans le répertoire « wp-content/plugins »)

Une fois connecté à l’administration WordPress, se rendre dans le menu « Réglages > Permaliens » et cliquer sur le bouton « Enregistrer les modifications ». Le fichier .htaccess sera alors régénéré et toutes les pages de votre site seront alors accessibles. Si vous avez désactivé des plugins, vous pouvez normalement les ré-activer maintenant en remettant le nom du dossier d’origine.

Voilà on a fini le transfert de notre site en production vers en environnement local ou de développement. Pour rétablir celui-ci vers la production, c’est exactement le même procédé, en prenant soin de faire une sauvegarde auparavant de la production, ensuite supprimer les fichiers et les tables dans la base de données puis reprendre ce tuto depuis le début!

A vous de jouer, et comme toujours, n’hésitez pas à me faire un retour sur tout ça et à partager sur les réseaux sociaux.

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu